Journée internationale de la lutte contre l’homophobie et la transphobie

27 Mai

L’IDAHO est la Journée Internationale et Mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la Biphobie en France et dans plus de 124 pays à travers le monde depuis 10 ans. Cette Journée est coordonnée par le Comité IDAHO, qui œuvre à la fois au niveau international et au niveau national.

75 pays criminalisent encore officiellement aujourd’hui l’amour, pourtant librement consenti, entre adultes de même sexe, légitimant ainsi toutes les formes de discriminations sur les populations LGBTI. Largement autant continuent à discriminer en raison de l’identité de genre.

Où en sommes-nous en France ?

Dans un communiqué de presse du 26 janvier 2017 : Le Conseil constitutionnel s’est prononcé sur l’introduction de la notion d’« identité de genre » dans différentes dispositions pénales réprimant notamment la diffamation ou des discriminations.

Ces dispositions utilisaient jusqu’à présent les notions de sexe, d’orientation sexuelle et d’identité sexuelle. Le législateur, qui a maintenu les notions de sexe et d’orientation sexuelle, a substitué à la notion d’ « identité sexuelle » celle d’ « identité de genre ».

En Conseil des ministres le 21 décembre 2016 l’extension du domaine d’intervention de la DILCRAH a été voté pour prévoir l’accompagnement d’un plan de mobilisation contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBT.

L’objet de ce plan est de rappeler qu’en République, chaque citoyen doit être respecté quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre, parce que les droits humains ne se divisent pas, qu’ils ne se hiérarchisent pas et doivent tous être effectivement appliqués.

Le Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT, conçu pour une durée de trois ans, développe cinq priorités :

  • Une République exemplaire contre la haine et les discriminations anti-LGBT
  • Sanctionner chaque acte de haine anti-LGBT et protéger au mieux les victimes
  • Éduquer contre la haine et les discriminations anti-LGBT
  • Agir contre les discriminations anti-LGBT au quotidien
  • Poursuivre le combat international pour les droits des personnes LGBT

Après toutes ces belles déclarations d’intention, nous attendons des sanctions exemplaires et autant de mobilisations de la part de nos représentants politiques à l’international face à la haine qui continue à se développer en Tchetchénie et dans les 74 pays précédement cités.

En France, des maires et des élu-e-s se sentent encore libres de ne pas appliquer ces lois lorsque cela leur chante, qu’il s’agisse de mariage entre personne de même sexe, ou encore de permettre le changement d’état civil aux personnes trans.

La France a été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Hommes le 6 avril dernier en raison du « fait de conditionner la reconnaissance de l’identité sexuelle des personnes transgenres à la réalisation d’une opération ou d’un traitement stérilisant qu’elles ne souhaitent pas subir constitue une violation de leur droit au respect de la vie privée ».

Le dernier rapport d’SOS homophobie témoigne d’une hausse de 20% de plus de violence lgbtphobes que l’année précédente, en particulier pour les personnes trans dont les témoignages d’agression ont doublé.

Dans un sondage IFOP de septembre 2016, les résultats montraient que 62% des français considèrent les familles homoparentales comme des familles à part entière. 59% sont pour la PMA y compris pour tou-te-s. 65% sont pour le maintien de la loi ouvrant le mariage pour tous.

La lutte continue. Ces droits sont chèrement acquis et nous ne cèderont pas face à ces pressions réactionnaires.

Cette année en Normandie, le Centre LGBT se mobilise à Rouen et à Caen pour venir sensibiliser le public à ces thématiques :

  • À Caen grâce aux permanences d’écoute,
  • À Rouen place du vieux marché pour vous parler de la situation des lgbt tchétchènes et vous inviter à venir signer les pétitions,
  • À Alençon place de la Magdeleine avec l’association Orn’en Ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *